top of page
Rechercher

Bien vieillir et accompagner nos aînés en Brabant wallon

En 2030, une personne sur quatre aura plus de 65 ans. Autant dire que l’enjeu du vieillissement de la population est de taille ! Sensible à cette problématique et ayant le vieillissement actif dans mes attributions, je considère qu'il faut permettre à nos aînés de conserver leur autonomie, une qualité de vie active tout en préservant leur droit et dignité.

 

En Brabant wallon, les études récentes confirment que l’évolution démographique des seniors y est plus rapide qu’ailleurs. D’ici 2070, notre province devrait attirer 80.000 habitants supplémentaires soit une importante évolution pour un territoire de 400.000 habitants aujourd’hui !

 

Concrètement, le nombre de personnes de plus de 65 ans augmentera également avec des chiffres vertigineux tel que le nombre de centenaires qui vivent dans la province qui passerait de 73 en 2020 à plus de 1.900 en 2070 !

 

Les appels à projets

 

L’âge n’est pas une tare, mais il peut néanmoins conduire à des problématiques telles que : l’isolement, la discrimination, la malnutrition, l’éloignement numérique, le manque de transport, l’inadaptation de son logement, l’abus de faiblesse, les soucis de santé ou encore l’insuffisance de moyens financiers. 

 

C’est pourquoi, en Brabant wallon, nous accompagnons le vieillissement actif au travers d’actions mises en place par les communes, CPAS et associations pour lutter contre l’isolement des ainés et améliorer leur mode de vie avec des projets tels que la mise en place de boîtes jaunes, l’équipement de tablettes pour des ateliers numériques, l’acquisition de véhicules type « taxi seniors », …

 

La complexité du logement et les réflexions à y apporter

 

Le vieillissement de la population a un impact direct sur le logement. Nos aînés peuvent parfois se retrouver dans des logements trop grands, inadaptés ou trop éloignés des commerces et des services dont ils ont besoin.

 

L’accès aux maisons de repos est également compliqué. Le prix, la disponibilité, la proximité de leur domicile ou celui de leurs enfants, le besoin de soins sont autant de difficultés qui interviennent quand il s’agit d’envisager cette étape dans une vie.

 

On constate une demande croissante de nos aînés pour de nouveaux types de logement et l’émergence de modèles hybrides, innovants et flexibles comme les résidence-services, les logements intergénérationnels, les habitats groupés, ... Il s’agit de rester à l’écoute de ces besoins et initiatives pour les encourager voire les amplifier en Brabant wallon.

 

A la rencontre des CCCA


Depuis quelques années, les Conseils Consultatifs Communaux des Aînés (CCCA) se réunissent en forum afin d’échanger, de partager et de se rencontrer. Cet organe est l’interlocuteur entre les aînés et la commune.

 

Je me rends chaque année à ce forum afin de prendre la mesure des réalités de terrain. Parce qu’en effet, qu’on soit du 3e âge ou du 4e âge, les problématiques ne sont pas les mêmes. Ces rencontres sont importantes pour pouvoir échanger avec les participant.e.s et réfléchir à des actions à prendre.

  

Un diagnostic des Aînés

 

Pour prendre la thématique des aînés à bras-le-corps, j’ai lancé en 2024 une étude sur le vieillissement de la population en Brabant wallon auprès de l'Institut de Gestion de l’Environnement et d’Aménagement du Territoire (IGEAT) de l’Université libre de Bruxelles (sous la direction du Professeur Jean-Michel Decroly).

 

L’objectif de cette étude est de comprendre les caractéristiques des personnes âgées de 65 ans et plus résidant dans la province. En effet, il n’existe pas de personne âgée « type » ! Derrière les vocables unificateurs de « personnes âgées » ou de « troisième et quatrième âges » se cachent en effet une très grande diversité de situations socio-démographiques. Les personnes âgées se différencient non seulement selon leur âge et leur sexe, mais encore selon le niveau de revenu, les conditions de logement, le degré d’isolement social ou encore la proximité ou l’éloignement des services, commerces et transports en commun.

Cette analyse des besoins des personnes âgées dans le Brabant wallon mettra en lumière la diversité des profils et les défis à relever pour garantir leur bien-être et leur autonomie. Les résultats seront présentés fin 2024.

 

J’espère pouvoir continuer ce travail au-delà des élections provinciales de ce 13 octobre prochain pour assurer le développement de solutions innovantes tant dans l’accueil et l’accompagnement que dans le vieillissement actif de nos aînés.

33 vues0 commentaire

Comments


bottom of page